Archives par mot-clef : Poésie

nrp_revue_college_mai_couverture
Horizons poétiques – n°653 mai/juin 2017

Publié le par La rédaction NRP

Célébrer le monde : la poésie de l’éloge (6e)

Le poète, enfant de la ville (4e)

Paysages en poésie, paysages en peinture (3e)

 

Voir la fiche produitSommaire de la revue

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec , , , , ,

Le poète, enfant de la ville ?

Publié le par La rédaction NRP

En 4e, la séquence présente un parcours au cœur de la poésie urbaine, traitant successivement la ville comme source d’inspiration, comme reflet de l’intimité du poète, comme le lieu où l’on ressent avec acuité la présence de l’autre.

Cliquez sur l’image pour voir un extrait de la séquence.

nrp_college_4e_poete

 

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec ,

Calligramme Guillaume Apollinaire
Les Calligrammes d’Apollinaire – présentation de la séquence 6e

Publié le par La rédaction NRP

Présentation
• Si les élèves et les enseignants connaissent tous au moins quelques poèmes d’Alcools, il n’en va pas de même pour Calligrammes, poèmes de la guerre et de la paix, quatre-vingt-quatre poèmes composés par Guillaume Apollinaire entre 1913 et 1917, pendant sa mobilisation.
Le recueil est composé de six sections, approximativement chronologiques, d’une réelle diversité, et qui alternent calligrammes figuratifs et poèmes en vers libre.
• La réception du recueil ne fut pas très bonne. Beaucoup de lecteurs se demandent encore ce qu’apporte la disposition de ces mots en dessin, la condamnant comme un jeu inutile et une complexification sans objet. Voici pourtant ce qu’Apollinaire en disait, dans une lettre à l’écrivain André Billy : « Quant aux Calligrammes, ils sont une idéalisation de la poésie vers-libriste et une précision typographique à l’époque où la typographie termine brillamment sa carrière, à l’aurore des moyens nouveaux de reproduction que sont le cinéma et le phonographe. »

La séquence proposée
• Écrits tout d’abord à Nîmes lors de l’instruction militaire d’Apollinaire, puis sur le front, les poèmes du recueil ne sont pas aussi légers qu’ils n’y paraissent. Il ne s’agit pas seulement d’un jeu, d’une expérimentation poétique sur la relation entre le texte et l’image, mais aussi d’un témoignage du poète sur la Grande Guerre.
• Nous avons choisi de travailler sur une sélection large de poèmes et pas seulement sur les calligrammes figuratifs. La séquence s’organise selon un parcours progressif allant du général au particulier : donner sa défi nition de la poésie (séance 1) pour mieux la nuancer (séance 3), découvrir Guillaume Apollinaire (séance 2), le lyrisme (séances 4 et 5) et la modernité des poèmes (séance 6). Elle se termine par un travail créatif : mettre en voix (séance 7) et écrire des poèmes à la manière des calligrammes (séances 8 et 9).

À suivre dans le n° collège de mai 2016

Publié le par La rédaction NRP
Marqué avec , ,

Charles Juliet, rencontre d’automne

Publié le par la redaction nrp

Charles Juliet, Heidelberg, octobre 2010 © Gaëlle Bebin

Propos recueillis par Gaëlle Bebin

 

Il est venu parler d’écriture et de recherche de soi, inséparables dans son œuvre essentiellement autobiographique. L’écriture de son Journal qu’il poursuit depuis des années représente, à l’inverse du narcissisme, une ouverture à une autre manière d’être, de penser, de vivre. Il relate des instants de vie, observe ce qui survient dans sa réalité interne. Longtemps livré à la confusion, il a écrit sous forme de fragments avant que l’écriture d’un récit devienne possible. Des pages ont dormi douze ans pour devenir Lambeaux, un récit sur ses deux mères, biologique et adoptive. C’est l’écriture dont il dit qu’elle s’est imposée à lui depuis l’âge de 23 ans, qui l’a fait naître à lui-même. Lumières d’automne – Journal VI (1993-1996) est paru chez P.O.L.

Lire la suite

Publié le par la redaction nrp
Marqué avec , , , , ,