Les Timbrés de l’orthographe, première édition

Publié le par la redaction nrp

Les timbrés de l'orthographe Le 18 juin dernier se tenait au théâtre des Variétés à Paris, la finale de la première édition du concours « les Timbrés de l’orthographe ». Crée par les Éditions de l’Opportun en partenariat avec La Poste, « les Timbrés de l’orthographe ont pour vocation de réconcilier le plus grand nombre avec la langue française, de manière aussi pédagogique que ludique. Le défi de tous professeurs !

À cette occasion nous avons interviewé les jeunes lauréats de la catégorie Cadet (enfants entre 8 et 13 ans), Théa Tartaglino, Erwan Bernard, Rémi Lesbats et Andrea Negro.

Théa Tartaglino, 10 ans Timbre d’or

Théa Tartaglino, Timbre d'Or

NRP : Théa, qui es-tu ?

 

Théa Tartaglino : Je m’appelle Théa, j’ai 10 ans et je passe en cinquième A en septembre au collège F.A.N.B. J’habite à Monaco.

NRP : Avais-tu déjà participé à d’autres concours avant celui là ?

T.T. : En langue française, non, mais dans d’autres matières oui. Comme par exemple la guitare ou le monégasque.

 

NRP : Pourquoi as-tu décidé de t’inscrire ? Quelles étaient tes motivations ?

T.T. : Je me suis dit que c’était l’occasion de tenter ma chance car j’ai toujours d’excellentes notes en dictée au collège, et c’est ma mère qui avait repéré le concours par hasard sur internet.

NRP : As-tu rencontré des difficultés particulières au cours des différentes étapes (tests de sélection, finale régionale, finale nationale) ?

T.T. : Aux tests de sélection, non, ni à la finale, mais aux finales régionales, oui ! Philippe Delerm avait fait un enregistrement trop bas, même au volume maximum. Et il allait trop vite, j’ai raté un bon morceau de phrase.

NRP : As-tu une méthode particulière pour apprendre et mémoriser l’orthographe des mots difficiles ?

T.T. : Oui, j’en ai une, je lis tout le temps ! Puis à force, je mémorise les mots. Cela marche tellement bien que j’écris un roman et que nous nous écrivons très souvent avec une amie.

NRP : Comment appréhendes-tu les problèmes liés à la grammaire et à la conjugaison ?

T.T. : En dictée, cela me vient tout seul et aux questions (où j’ai un peu plus de difficultés), j’essaie de me souvenir de mes leçons de 6e et de CM2. La grammaire reste tout de même mon point faible, mais je m’en sors.

NRP : Qu’as-tu ressenti à l’annonce de ton nom lors de la finale ?

T.T. : Eh bien, lorsqu’on a annoncé une « gagnante », je me suis dit que ça pouvait être moi, puis pour les « très bons résultats aux régionales », je me suis dit que ce n’était pas moi (à cause du morceau de phrase loupé), puis à l’annonce de mon nom, j’ai senti un grand vide et je tremblais : je n’arrivais même plus à tenir le trophée ! Ma mère était très émue.

NRP : Participeras-tu à la prochaine édition ?

T.T : Oui, je participerai une nouvelle fois l’année prochaine, pour affronter d’autres Timbrés de l’orthographe !

Erwan Bernard, 12 ans Timbre d’argent

NRP : Erwan, qui es-tu ?

Erwan Bernard : Je m’appelle Erwan, je suis né le 12 mai 1999 et je passe en 3e au collège Saint-Dominique à Vichy. .J’habite avec mes parents et ma sœur, Nolwenn, qui a 17 ans.

Erwan Bernard, Timbre d'Argent

Photo, Dominique Parat

NRP : Pourquoi as-tu décidé de t’inscrire ? Quelles étaient tes motivations ?

E.B. : J’adore les lettres, plus particulièrement l’orthographe, c’est pourquoi je suis inscrit à un club de scrabble depuis 4ans. Je suis d’ailleurs sélectionné cette année, pour la première fois aux championnats du monde qui se dérouleront à Montreux en Suisse.

NRP : Tu participes à d’autres concours que ceux là ?

E.B. : Oui, dès que je le peux je participe à des concours d’orthographe dans ma région. .J’adore ça!

NRP : As-tu rencontré des difficultés particulières au cours des différentes étapes (tests de sélection, finale régionale, finale nationale) ?

E.B. : Oui, une seule : la rapidité de la dictée de la finale régionale.

NRP : As-tu une méthode particulière pour apprendre et mémoriser l’orthographe des mots difficiles ?

 

 

 E.B. : Pas vraiment, à part quelques moyens mnémotechniques, des petites phrases que j’apprends par cœur.

NRP : Peux-tu nous en donner quelques exemples ?

E.B. : je n’aperçois qu’un p à apercevoir, l’accent circonflexe de cime est tombée dans l’abîme.

NRP : Comment appréhendes-tu les problèmes liés à la grammaire et à la conjugaison?

E.B. : Je ne sais pas trop. Mes parents me disent que j’ai une bonne mémoire. De plus, je lis beaucoup.

NRP : Qu’as-tu ressenti à l’annonce de ton nom lors de la finale ?

E.B. : J’étais ému, et content surtout. Je ne pensais pas monter sur le podium, mais je ne voulais pas non plus m’arrêter si près du but.

NRP : Participeras-tu à la prochaine édition ?

E.B. : Oui, je participerai évidemment à la prochaine édition.

Nuages de tags

Publié le par la redaction nrp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>